• le coût d'un étalon reproducteur dans une chatterie

    UN ETALON BIRMAN DANS UNE CHATTERIE…

    une belle rente ou un gouffre de travail et d’argent ?

    Dialogue avec mon vétérinaire : -« Dites Monsieur, que faut-il faire pour qu’un étalon n’arrose pas ?- Madame, un étalon qui n’arrose pas ne fait pas de petits ! » dixit monsieur le Docteur TRAN vétérinaire à Bayeux de la chatterie de Chatterley.

    La construction de locaux et leur entretien

    Un étalon cela veut dire :

    arrosages permanents tout au long de l’année, saillies non désirées s’il est en contact avec les femelles, bagarres et accidents de tous ordres s’il est en contact avec d’autres chats entiers. (je dispose de photos de jambes lacérées que je m’en voudrais de publier ici…)

    D’où la nécessité d’aménager ou de faire construire des locaux à part… Il faut commencer par compter un minimum de 2000 euros d’investissement initial pour l’implantation d’une vraie chatterie extérieure (et encore en bricolant beaucoup soi-même). Et si l’étalon est dans une pièce à part et qu’on est en location : il faudra compter un loyer plus lourd qui à la longue reviendra aux 2000 euros comptés plus haut, (sans compter la caution initiale que l’on ne vous remboursera pas vu que les lieux « sentent » (cela m’est arrivé ! )

    Pour ces locaux dédiés à notre étalon, il va falloir compter de l’’électricité en plus, de l’eau, et du chauffage à hauteur de 70 euros par mois sans exagérer.

    Qui dit élevage dit ménage chaque jour avec tous les produits d’entretien inimaginables   : eau de javel, sanytol, saniterpern, pss parti, aérosols, bactéricides, insecticides, fongicides etc… pour nettoyer, désinfecter et désodoriser murs et sols sans compter la lessive et l’entretien d’une machine à laver le linge qui fonctionne chaque nuit (pour économie : sic !). Tous ces produits et ustensiles qui les accompagnent sont chers et il faut en changer souvent : comptons là encore 70 euros par mois (je dispose de toutes les factures) moyennant quoi vous aurez la grande fierté de pouvoir présenter votre étalon dans sa « tannière » sans obliger les gens à leur distribuer à masque à odeurs avant de pénétrer dans votre chatterie et vous éviterez que vos visiteurs ne repartent vite en arrière en vous faisant la « meilleure » des réclames !

    Evidemment, il y a la solution moins onéreuse d’enfermer votre étalon dans une cage et de le cacher dans un coin de garage sordide que personne ne verra et que même les services vétérinaires trouveront acceptables si les marchands de saillies ont les papiers administratifs réglementaires par ailleurs.

    Ne pas oublier le coût des arbres à chats (pour les griffes et l’équilibre de votre matou et des demoiselles visiteuses) souvent impossibles à entretenir (qui ‘sentent’ très vite) et qu’il faut changer régulièrement disons 50 euros par mois d’arbres à chat si on prend les moins chers et beaucoup plus si on prend les luxueux qui se déhoussent mais là on retombe dans les frais de lessive. Je maintiens une dépense de 50 euros par mois pour les griffes du minet en question et son équilibre.

    La nourriture et la litière pour votre étalon

    Un étalon, cela mange et cela va dans sa litière (en plus des arrosages) :

    Tout va dépendre de la manière dont vous nourrissez vos chats : croquettes (totalement bannies dans la chatterie de chatterley car elles provoquent des calculs urinaires ou une insuffisance rénale presque toujours) ou nourriture ménagère (un peu plus chère mais qui revient au même si vous comptez les frais de vétérinaire à cause de problèmes rénaux)

    Pour nourrir un chat avec de la nourriture fraîche (et congelée) en incluant levure de bière et huile bio, il faut compter environ 35 euros par chat et par mois 

    De même pour la litière, il faut trouver la plus économique, la plus hygiénique, la plus désodorisante, enfin la plus pratique non seulement à acquérir mais aussi à éliminer. Nous utilisons la litière OKO plus et nous avons évalué à peu près à 10 euros par mois de litière par chat.

    Last but not least … l’acquisition et la santé de votre étalon, en fait la santé de toute votre chatterie !

    Il faut commencer par acheter votre étalon, ce qui revient à la recherche de la perle rare :

    « la fourmi n’est pas prêteuse » disait LA FONTAINE, et bien dans ce sens, un éleveur sérieux qui a tant investi en temps, argent, énergie, n’a plus très envie de vendre non stérilisé un chaton prometteur, ou de faire des saillies avec son étalon, même moyennant finances, car ses lignées n'ont pas de prix. Les risques sont grands de blesser, ou de contaminer son étalon s’il accepte des saillies extérieures sans compter l’autre risque (moins grave mais tout de même) de voir sa progéniture le dépasser en expo (si le mariage est pensé et réussi il doit faire plus beau que lui)

    Dans l’hypothèse d’une fourmi prêteuse, comptons un minimum de 1200 euros l’achat d’un étalon aux origines prestigieuses.

    Reste la santé de votre merveille…

    -test pkd (pour qu’il ne transmette pas à sa descendance des kystes sur les reins) avec echographie et test antagene = 105 euros une seule fois en principe et on considère que ces tests ont été fait par le vendeur

    -test sanguin pour connaître l’adn et le groupe sanguin de votre étalon = 45 euros une seule fois et on considère que ces tests ont été faits par le vendeur

    -test felv, fiv coronavirus au moins une fois par an –voire plus souvent si le propriétaire de la promise le demande = 80 euros

    - rappel annuel de vaccin typhus coryza leucose chlamydiose et rage (par prudence ou si on souhaite emmener l’étalon à l’étranger) = 80 euros

    -détartrage presque inévitable = 80 euros tous les quatre ans X3 = 240 euros sur 12 ans pas comptés

    -médicaments divers genre vermifuges, gouttes pour les yeux, vitamines, stimulants pour le poil, antibiotiques en cas de blessures ou de maladies, traitement pour les puces ou tiques et autres soient = 15 euros par mois

    (note : évaluation sommaire car les prix varient selon l’endroit et les vétérinaires…)

    -Les frais d’essence pour se rendre chez son vétérinaire (pas évalués mais existent)

    Ce qui fait environ 35 euros par mois pour la santé du chat, autant donc que sa nourriture.

    MISCELLANEOUS

    Pour terminer on se doit d’encore ajouter un nombre important de frais multiples

    -l’achat d’un ordinateur (que l’on utilise à titre personnel également donc à ne pas compter entièrement) plus l’abonnement à internet, l’abonnement au téléphone indispensable pour toute relation avec le public (que l’on utilise à titre personnel également donc à ne pas compter entièrement) avec logiciel de comptabilité et de traitement de l’image pour les photos  = 70 euros par mois (évaluation basse)

    -l’inscription à divers clubs si on adhère à deux clubs (LOOF plus son club de race) plus les de publicité et annonces pour proposer des saillies (si l’enjeu en vaut la chandelle) avec les frais de courrier, cartouches d’imprimantes =15 euros par mois (évaluation basse)  

    -enfin les frais d’expositions (engagements, essence, hotels, péages) il faut compter 300 euros de frais par exposition (pas trop lointaine) X 3 si on en fait trois dans l’année =  85 euros par mois (évaluation basse)  

    CONCLUSION

    Après une évaluation grossière, que certains qualifieront d’inexacte sans doute, mais je pense être assez largement en dessous du compte, on peut dire que si on a le courage, l’énergie et la chance de garder un étalon entier pendant 12 années, un étalon birman vous revient à 520 euros par mois sans compter son prix d’achat, les frais d’acquisition et d’entretien des locaux pour l’abriter,  ni tous les incidents, blessures et maladies qu’il peut avoir en 12 années.

    N’ont pas été comptabilisés non plus tous les frais que cet étalon implique jusqu’à son décès (nourriture, soin et stérilisation) si vous n’avez pas le cœur de vous en débarrasser (pratique assez courante qui ne fait pas partie de la philosophie de la chatterie de Chatterley)

    Qui, après cette évaluation grossière, osera dire qu'il y a nul besoin de rétribuer les services d'un étalon, lorsque on ne veut pas faire d'argent ni d'élevage (juste une seule portée...)  sous prétexte que l’on peut imaginer qu’une saillie lui fasse plaisir ?

     

    « toilettage du birmanA méditer en ce début d'année 2018 »

  • Commentaires

    1
    Edith Batard Lévy
    Lundi 12 Octobre 2015 à 23:25

    Merci pour cet article très intéressant qui permet encore mieux de mesurer l'excellent travail que vous effectuez quotidiennement. Cela demande une constance dans la qualité des soins, résultat de votre passion pour vos birmans. Notre famille a la chance d'en avoir deux magnifiques spécimens, nourris et brossés selon vos conseils. Ils ont tous les deux une véritable personnalité. Leur nouveau jeu : l'aspirateur robot. Ils ont trouvé comment appuyer sur le bouton tous seuls. Ainsi donc, plus de poils dans la maison. 

    Avec ma profonde reconnaissance,

    Edith à Mexico

      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 12:15

        un grand merci pour vos précieux encouragements à continuer ma route, coûte que coûte

        avec tout mon dévouement félinophile

        michèle lefrancois

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :