• Il faut être un peu fou pour s'engager dans l'élevage de sélection : consacrer une grande partie de son quotidien à l'entretien de ces petites bêtes qui ne connaissent ni dimanche ni jours fériés. Les nourrir, vider leurs caisses d'hygiène, nettoyer, désinfecter, les brosser et les coiffer, retirer les poils des vêtements, des sols et de partout; les surveiller et parfois se relever la nuit., sans oublier les câlins et les jeux.  Limiter les sorties et les départs en vacances pour ne pas les laisser trop longtemps seuls. Leur consacrer le budget de nos loisirs. Subir les foudres de la famille que les arrosages ou les miaulements dérangent, encourir parfois la lassitude et l'incompréhension de son entourage.

    Voilà les astreintes d'un éleveur et j'en oublie. Si de telles conditions étaient imposées dans le cadre d'une activité professionnelle, nul doute que les candidatures ne seraient pas nombreuses et que les grèves y succèderaient aux mouvements syndicaux. Et pourtant, on voit l'éleveur s'y complaire et même déclarer que cette passion pour l'élevage est pour lui, une raion de vivre. Certains s'imaginent qu'il obtient un large retour financier qui le dédommage de son temps, son énergie, son travail acharné, de sa vie familiale et personnelle trop souvent sacrifiés. Eh bien non : nul éleveur n'a jamais fait fortune et les rares éleveurs chanceux qui se retrouvent avec une trésorerie positive réinvestissent immédiatement dans leur hobby.

    Alors pourquoi cette course un peu folle vers le sujet que l'on espère toujours d'exception ?

    Le hasard d'une rencontre avec une boule de poils étonnante, pas forcément dans le standard, mais un regard bleu qui fascine, un look qui enflamme l'imagination, une attitude qui excite la curiosité. Puis vient le jour du premier sujet qui fait entrer l'éleveur en herbe dans l'intimité de la gente féline et découvrir la vie sous des aspects qui échappent le plus souvent au commun des mortels. Il sera le témoin privilégié des premières portées qu'il aura programmées  puis bichonnées.  Acteur et spectateur, il aura participé au grand miracle de la Vie. Peu importe les efforts, les contraintes, le temps consacré, les désillusions car le plus petit succès le pousse à aller vers plus difficile.

    Le long de sa route il va rencontrer dans les divers clubs des amis tout aussi mordus que lui, qui vont souvent devenir sa famille de coeur. Il va s'informer, se former, découvrir des champs de connaissances pour lui jusqu'à présent totalement étrangers. En se mettant au service du Vivant il va prendre ainsi une part active à la préservation de la race et à son amélioration.

    L'éleveur amateur sait s'impliquer et a  la passion du résultat. C'est un artisan de la vie. Voilà qui vaut bien un grain de folie... douce, sans doute ! Voilà qui parvient parfois mais pas toujours  à faire oublier toutes les déconvenues de l'élevage car il y en a et elles sont de taille !

    Pour écrire cet article, je me suis inspirée de l'article de monsieur  Didier LEPORTOIS  paru dans l'Editorial de la revue du "Club des Exotiques."


    2 commentaires

  • 2011 présentait un nombre impressionnant de birmans (environ 150).
    Plusieurs juges ont eu la difficile tâche de les départager. 
    L'occasion m'est donnée ici de leur rendre hommage.
     
    Einstein Chatterley de Saphir et d'Argent
    a été le birman le plus récompensé de la chatterie :
    un best variété, deux nominations  au best in show
    et le best in show mâle neutre à la spéciale birman le dimanche.
     
    Bravo Einstein !
    Ce magnifique birman chocolat silver tabby le mérite !
     
     

    Eole du Manoir d'Ambre,
    fils de Ambre de Chatterley, et de la descendance de notre célèbre
    Suprême Grande Championne Tica Rapsodie in lilac,
    a porté haut la bannière de cette lignée.

     A quinze mois, cet étalon lilas a beaucoup plu aux éleveurs et aux juges
    puisqu'ils l'ont proposé au best in show les deux jours
    et élu  Best in Show mâle à la spéciale birman
    alors que d'autres très beaux birmans célèbres étaient en compétition avec lui.

    C'est un birman bas sur patte, bien trapu
    et qui se complait à  faire admirer son excellent type.


    votre commentaire
  •  Comme chaque année,
    le groupe de Chatterley était fidèle au rendez-vous de cette prestigieuse exposition, 

    et ce dans la convivialité et la bonne humeur.

    Les visiteurs ont pu remarquer la cohésion de notre groupe et sa disponibilité
    pour montrer nos magnifiques chats et donner tous les détails sur les couleurs diverses de nos Birmans.
    (ci-dessous photo prise par notre photographe officiel  Bernard Enjolras lors d'une année précédente)

     

      

    Utopie du Manoir  de Chatterley est une fille de  Rapsodie, fleuron de  notre chatterie.
    Elle a fait le
    Best in Show honneur à Baltard.

    Nous sommes toujours très fiers
    de présenter cette somptueuse chatte de neuf ans en exposition

    car c'est un très beau specimen de la race.
     
    Rappelons qu'à la Mondiale FIFE elle a battu 18 birmans adultes présélectionnés dans la couleur lilas !
     
    Bravo Utopie pour ce  très brillant résultat !
     
     

    Baltard 2011 (2)

     

    votre commentaire
  • C'Koh i Nor de Chatterley
    Une étoile au firmament des birmans est née !
    Ce nouveau chat est maintenant devenu un impressionnant
    étalon lilas de plus de sept kilos !
     
    Nous attendons beaucoup de sa descendance. 
     
     
     
     
    Birmans de Chatterley
    Plusieurs éleveurs informent leurs preneurs 
    de la présence des chats de Chatterley dans le pedigree de leurs lignées.

    Je les  remercie de leur correction.

    Je suis à la disposition de tous pour donner
    davantage de renseignements sur mes origines
    et pour envoyer des photos le cas échéant avec plaisir.

    Il est important de connaître les ascendants de ses chats
    si l'on souhaite faire une bonne sélection.
     
     
    .

    votre commentaire
  • ► à l’exposition de PONTIVY le 13/14 Mars 2010 Divine et Browny ont obtenu de très bons résultats en tica (neutre et adulte poils longs) et Esope de Chatterley a fait le Best Général ainsi que le Best Cat chaton en Tica.

    ► à l’expo DU TRAIT (exposition cat club LE club d’après eux rien à voir avec les clubs indépendants ) avec des juges FIFE (les vrais juges toujours selon les gens du cat club) Divine a fait le Best Général le samedi (des gens du groupe ont assisté à son élection) et le Best in show le dimanche.

    ► à St RAPHAEL le 28/29 mars 2010, Browny a obtenu le Best Général en traditionnel et Best Cat neutre en tica.

    Lire la suite...


    1 commentaire